Bô, bar caribéen gourmet

Il y a quelques mois la jeune chef Julia Sedefdjian avait ouvert Baieta, splendide resto gastronomique autour de ses influences provençales (mon avis ici). La voilà déjà à la tête d’une deuxième affaire, , à quelques mètres, un bar créole, suite logique quand on sait que ses deux associés sont martiniquais.

On boit ici quelques cocktails ou de délicieux vieux rhums et l’on mange, surtout (enfin en ce qui me concerne), une cuisine créole parfumée. En haut, un souskay de mangue et papaye, sorte de « coleslaw » fruité qui met en appétit. En dessous, un féroce avocat et morue en généreuses quenelles; mélange d’avocat, morue (et farine de manioc me semble-t-il, traditionnellement). C’est tout en douceur, pour être honnête, j’aimerais que ce soit plus relevé. Mais paraît-il que j’ai loupé la sauce piquante maison, dont je ne connaissais pas l’existence 😭.

On continue avec une de mes passions, les boudins créoles, ceux-ci sont relevés comme il faut, je sens même une pointe de cannelle (m’enfin je dis peut être n’importe quoi), je les ai trouvés délicieux. Et c’est d’une grande sensualité, le suçotage de boudin créole.

Un saucisse lentilles un peu particulier, avec le côté boucané, légèrement fumé, de la saucisse. Un vrai plat de tradition française avec une petite touche créole très chouette.

En haut, un tartare de poisson au lait de coco. Je l’ai trouvé plutôt bon, après pour ce qui est tartare/ceviche j’ai toujours un peu de mal avec la présence de lait de coco, trop doux, trop… laiteux (duh). En dessous, un délicieux chiktay (qui signifie émietté me semble-t-il) de poulet, bien relevé, légèrement acidulé, très bon.

Je le rappelle ici, la chef a un bon background en pâtisserie et ça se sent toujours dans ses exquis desserts comme cette tartelette mangue passion vraiment savoureuse, impeccable.

Enfin, un goûter d’enfant aux Antilles, appelé le pain au beurre au chocolat, c’est un genre de chocolat chaud au beurre de cacahuètes dans lequel on trempe ici de la brioche. Pas léger mais addictif. Au-dessus, le sorbet coco est absolument divin !

Une expérience rare à Paris, dépaysante, amusante, gourmande aussi, un endroit très fun, qui me semble parfois un peu timide en assaisonnement. mais ce sont les débuts ! Les prix sont très raisonnables, 6 euros par assiette salée, 5 pour le sucré, cocktails à 10 euros.

8, rue de Poissy, Paris 5.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *