Brunch au sarrasin chez Sarra

Pris d’une fièvre parigote boboïte, j’ai fauté sur ma ligne de conduite en allant bruncher, oui, bruncher. Un vrai brunch, avé l’avocado toast, la boisson chaude et compagnie. Le pire dans tout ça ? J’ai aimé ça.

L’affaire s’est déroulée chez Sarra, dans la très animée rue Mandar, qui voit ouvrir de nouveaux lieux (plus ou moins réussis) toutes les semaines. On est bien dans ce petit restaurant spécialisé dans le sarrasin, chaises hautes, plantes qui pendouillent, tables espacées. Dans la formule brunch, au prix plutôt raisonnable de 24 euros, on commence par la boisson chaude. Je me jette sans honte sur le chai latte (j’adore ça),  plutôt réussi, léger en sucre, délicatement épicé, avec une pointe de sarrasin qui ne gâche rien – j’adore ça, même si c’est un peu le yuzu de 2017 (déjà).

L’avocado toast a de la gueule, on sent que c’est très frais, généreux sans être fourre-tout : un peu de poire, de la féta, de la grenade, quelques herbes. L’avocat n’est pas trop lisse, c’est très justement assaisonné, croustillant, fondant, moelleux, tout va impec’.

Oeuf brouillés et saumon fumé, c’est bien assaisonné, le saumon n’est pas trop gras. Pas de quoi sauter au plafond, mais bon ça fait le job.

Pour la partie sucrée, je choisis le granola maison, qui fait diablement envie avec sa très élégante présentation.  J’adore les gros morceaux de noisette, on sent bien que tout ça a grillé et passé un peu de temps sur le feu (ou sous la flamme). Les fruits étaient en saison (à l’époque), il y a une pointe de miel et bien sûr du fromage blanc (même si on ne le distingue pas, il est bien caché).

Oui, le granola était bon, mais j’ai quand même un peu jalousé l’assiette de mon copain du jour. Des pancakes (sans gluten) avec un excellent caramel au beurre salé, des fruits secs et des fruits frais. C’est à la fois très cochon et plutôt sain, du moins a-t-on l’impression de ne pas se faire de mal.

Une belle première chez Sarra donc, qui fait les choses avec classicisme, mais aussi grand sérieux (il y avait aussi un très bon jus maison). C’est aussi un vrai restaurant, qui décline le sarrasin sous plein de formes (galettes, curry, etc.). A refaire pour découvrir le reste, donc.

10 rue Mandar, Paris 2.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *