Brutus, excellentes crêpes et cave à cidre

Je ne sais pas ce qui se passe avec Paris, la crêpe est redevenue à la mode, sans prévenir. Je ne vais pas m’en plaindre et plutôt profiter de Brutus, l’une des dernières crêperies en date. Le cadre est joli : une vaste salle qui oscille entre bois clair, bleus et blanc, lumineuse et en plus il y a un bar à cidre, chose plutôt singulière.

Chez Brutus, pour ceux qui viennent pour l’apéro, il y a une carte de petits grignotages à partager qui déclinent la crêpe de sarrasin, comme des samossas de crêpes. Moi j’ai pris les croques, jambon et emmental. Bon côté concept on n’est pas dans la revisite Top Chef alambiquée : des crêpes roulées et découpées (posées sur la tranche, ça aurait fait un maki de crêpes et là ça aurait été très Top Chef). Pourtant c’est très bon, croustifondant. le pesto sur le dessus est très frais, avec des morceaux de pignon qui croquent un peu sous la dent, c’est pas du pesto Lustucru quoi.

J’ai pris la Jeanine, qui est mon genre de crêpe. Andouille poêlée tout en puissance, emmental pour le fondant, pomme pour une petite note sucrée, confit d’oignon au cidre pour une pointe d’acidité, moutarde pour le piquant. Un classique, bien exécuté, très savoureux, ça me va !

Pommes façon tatin, glace vanille et caramel, un autre classique, plus breton tu meurs et franchement tout est bien fait. La crêpe est moelleuse, les pommes admirablement bien cuites, le caramel profond sans être ni amer ni trop sucré.

Une crêperie de belle qualité, avec juste ce qu’il faut de modernité. Du tout bon. A refaire pour la cave de cidres.

Entrées à 6 euros.
Crêpes entre 9 et 13 euros.
Crêpes sucrées entre 3,50 et 7 euros.
99 rue des Dames, Paris 17.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *