Café Ineko, le nouveau spot végé du marais

Dans la vie je ne fais pas que manger des grattons et des abats au petit-déjeuner, je n’ai rien contre un repas plus frais dans un endroit végétarien ou vegan. A ce sujet, le Café Inéko, en plein marais, me tentait (j’en avais entendu quelques bons échos). Une adresse tenue côté salé par Julie Bavant, ancienne de l’Arpège semble-t-il.

Je ne vous en montre que la façade extérieur, mais le lieu est vraiment très beau, tout en longueur et donne l’impression de passer d’une ambiance à l’autre jusqu’à la cuisine, au fond. Moi j’étais juste derrière les fenêtres que vous voyez, j’avais l’impression d’être sur une terrasse de vacances en plein été, j’étais bien (et je fais très bien semblant que je n’ai pas froid).

Une entrée toute simple, quelques tomates, de l’oignon rouge, un assaisonnement léger, c’est tout ce que j’attendais, les tomates sont bonnes et ça, ça n’arrive pas tous les jours.

En plat j’ai pris ce taboulé de petit épeautre, avec plein de choses (haricots, salade, courgettes, tomates, aubergines joliment confites, etc). Bon les gros morceaux de salade comme ça, ça fait peut-être un peu grossier, mais c’est le déjeuner idéal entre deux réus de boulot (sauf si vous bossez à La Défense, on s’entend).

(j’ai laissé plein de pieds au dessus, ça m’a fait marrer, ne me demandez pas pourquoi)

Ca c’est la coca de mon voisin, une spécialité de l’endroit semble-t-il, sorte de tartine à la farine d’épeautre, trouvaille de Majorque (si j’ai bien tout compris) et garnie au fil des saisons, ici fromage frais et compagnie. Ca donne envie non ? Le lieu respire la fraicheur et la joie de vivre. Il faudra que j’y retourne pour goûter les propositions sucrées.

13 rue des gravilliers, Paris 3. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *