Chez Minna, bistro corse réjouissant

Fiadone et brocciu, voilà à peu près tout ce que je connais de la gastronomie corse. Peu, mais assez pour me donner envie de goûter la cuisine de Chez Minna, un bistro corse qui ne s’éloigne pas trop des traditions, mais fait les choses avec soin, dans un décor d’aujourd’hui.

On commence avec ces beignets de courgette, à tremper dans un fromage blanc mentholé. C’est très simple, crousti-moelleux, le parfum de courgette est assez discret (la pâte à beignet est la star), mais franchement je venais de passer un week-end agité et ça m’a requinqué !

Le plat champion de l’endroit, des cannelloni de fromage frais et blettes. Je garde un souvenir perturbé des blettes (ma grand-mère m’en faisait tout le temps, pensant que j’adorais ça, alors que je les mangeais uniquement pour la béchamel et le gruyère gratiné). Ici, franchement, je me régale, elles ont encore un peu de tenue, le plat est riche et généreux, très fondant, la sauce tomate plutôt parfumée. Il y a un côté rassurant dans la cuisine de l’endroit, pas bourrin, mais robuste, pour le meilleur.

On termine sur le fiadone; gâteau de brocciu proche du gâteau de fromage blanc mais plus texturé. Il est bon, fondant, pas trop sucré. On m’annonce du Limoncellu dans la chantilly, si c’est un équivalent du Limoncello c’est ici très discret et tant mieux, j’ai toujours trouvé ça affreusement sucré.

Cette cuisine familiale a du coeur, selon le petit néophyte que je suis, en tout cas je me suis plutôt régalé ! Entrée en 8 et 9,5, plats entre 18 et 23, desserts autour de 8 euros.

20, rue d’Hauteville, Paris 10.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *