Coco, que vaut le nouveau restaurant de l’Opéra Garnier ?

J’avais un vague souvenir d’être déjà allé dans ce lieu attenant à l’Opéra Garnier (une soirée avec Cricri d’Hélène et les Garçons et un scandale de DJ un peu gourmand sur la note d’alcool, de bons souvenirs donc). J’ai eu un petit choc en découvrant Coco, le restaurant qui y siège désormais. Un lieu vraiment joli, avec une belle lumière et des tons inhabituels presque marécageux, du vert au marron.

Il y a des cocktails, comme c’était il y a déjà bien longtemps j’ai complètement oublié ce que j’ai bu mais je me souviens que c’était plus fin qu’escompté (je tends à être méfiant vis-à-vis des restaurants de « monuments »).

D’abord, les entrées sont très jolies (comme ce marbre veiné de vert). La carte est un peu attendue (oeuf bio mollet, ceviche, tartare) et très portée sur le poisson cru, mais je trouve de quoi m’exciter les papilles. Comme ce tartare de gambero rosso avec avocat fumé et un genre de bisque de crevettes émulsionnée. Et bien c’est très bon, la chair est assez réjouissante, la sauce bien parfumée, très parfumée même, la crevette contre-balance avec la fraicheur.

Le ceviche de Hamachi de mon voisin, il nage dans l’agrume et il y a quelques pointes de purée d’avocats. Je le trouve un poil excessif en acidité, mais finalement très agréable, grâce aux morceaux de poisson généreux.

Mon plat un peu bicéphale. D’un côté, il y a cette côte de cochon avec une belle caramélisation mais vraiment sous-cuite. De l’autre, une purée dantesque (délicieusement beurrée), une crème d’oignon très bonne et ce petit cercle de gratinée à l’oignon délicieux également  Erreur de cuisson, mais du potentiel.

C’est Kévin Lacote qui fait les desserts, on est entre de bonnes mains. Il y a des gâteaux de sa boutique, comme ce cheesecake rhubarbe et fraise des bois délicieux. Il y a aussi des desserts exclusifs à l’endroit et comme je suis très con je ne les ai pas choisis.

Il y a enfin ses mythiques churros, qui font courir toute la ville. A tester absolument, ici ou dans sa boutique.

Coco s’est avéré être une bonne surprise, malgré quelques imprécisions. Les choses sont faites avec beaucoup de sérieux et le cadre m’a charmé. Les prix vont avec le cadre, entrées entre 16 et 24, plats entre 26 et 42.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *