Déjeuner au George, l’italien étoilé du George V

Si je connais bien l’Orangerie, une étoile au palace Four Seasons George V, je n’avais jamais eu l’occasion de goûter la cuisine de Simone Zanoni au George, de l’autre côté de la cour de marbre, étoilé lui aussi, totalement italien ! Et bien disons-le tout de suite, ça valait le déplacement.

L’univers de l’endroit se voit dans les détails, le chef a voulu une table plus conviviale que ce qu’un palace pourrait laisser espérer. De fait, le service est assez décontracté et sympathique, et on est accueilli par ceci, des petites crevettes frites à gober entières, un peu de focaccia et d’huile d’olive… Ca met en jambe, c’est parfait.

Partage toujours, on grignote dans ces trois petites assiettes crues, thon et truffe, huitre, concombre et vinaigrette citron truffe et bar, ail et balsamique. L’huitre est fabuleuse, elle a ma préférence, le bar n’est pas loin. Il y eut aussi un autre amuse gueule que je ne peux pas vous montrer, je l’ai goûté en cuisine, c’était un arancino relevé (il me semble au gochujang, je dis peut être n’importe quoi) coiffé d’un tartare de thon, absolument divin.

Un incontournable des lieux, une tatin d’oignon et glace au parmesan. L’intensité du parfum de l’oignon est assez folle. Il faut bien répartir la fleur de sel présente sur le dessus, parce qu’elle vient à manquer si on mange l’oignon seul, mais c’est assez gourmand.

Ensuite, succession de pasta bien sûr, orgie même, je me suis régalé comme rarement. Mes préférées ici, au veau et cèpes, délicats, très parfumés, tellement fondants.

A gauche, ricotta et menthe, un vrai délice, à droite, pintade, truffe et crème de parmesan. Très bons aussi, même si j’émettrais-là le seul petit bémol du repas. Je trouve qu’il y a un poil trop de truffe et d’huile de truffe, dont l’arôme peut être entêtant et tapisser le palais. Très bon tout de même.

Ca c’est très chouette aussi et ça casse admirablement le rythme. Une sole rôtie avec une sauce/condiment bien vinaigrée au basilic.

A une exception près, j’avais la chance de déjà bien connaître ces desserts ! Comme cette tatin tout simplement phénoménale, qui fait partie de mes plus grands kifs de ces dernières années, servie avec une excellente glace vanille.

Les petits cornetti vraiment choupis, praliné ou fruits exotiques. Ca paraît gadget, c’est tout de même vraiment bon et bien équilibré, le cornet apporte une très chouette texture.

Le dessert glacé citron noisette, dont je ne me lasse pas, il y a un clash entre acidité pure et douceur qui est très réussi.

Le petite dessert que je ne connaissais pas, qui est à mon avis le dessert des gens qui n’aiment pas trop les desserts (ou qui ont envie de rentrer léger et pas en boule, ce que je ne sais pas faire), un carpaccio d’ananas avec une petite glace au basilic. C’est très peu sucré, assez acide, tout naturel et bon, dans sa grande simplicité.

Voilà, je n’ai pas l’habitude des italiens gastronomiques et ce fut vraiment un beau repas avec un bel esprit de simplicité. Il y a un menu déjeuner en 3 temps à 65 euros.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *