Déjeuner au tout nouvel hôtel le Ballu

Dans un quartier avec pas mal d’hôtels branchés (que j’avais l’habitude de fréquenter pour des interviews de groupes quand j’étais journaliste musique), le Ballu vient d’ouvrir, avec un très joli patio et un grand bar pour séduire les noctambules du Sud Pigalle. Il y a aussi un bistro, d’ailleurs c’est par lui qu’on pénètre dans l’hôtel.

Côté salé, c’est Michael Riss qui s’y colle, avec un menu à 30 euros au dej’ (entrée, plat et dessert) et une carte. Pour moi, hors menu, tartare de crevette, concombre et petit condiment au kalamansi. C’est sage mais bien équilibré, frais sans être ennuyeux. Pas le paradis, mais très agréable.

En plat, canette basque, avec un beau filet et surtout une mini tourte de cuisse bien fondante absolument délicieuse. Le panais est en quartiers et purée. C’est bien exécuté, savoureux.

A noter, une jolie main en dessert, par le chef Pierre Marie. ici un genre de tarte au citron, très jolie, ce n’était pas mon dessert mais celui de la voisine, j’ai goûté l’excellent sorbet.

Pour moi une déclinaison de figues fraiches et légèrement cuites, un dessert très bistronomique, classique mais avec une très jolie glace au lait d’amande. Le niveau des glaces est vraiment excellent.

Le dessert au praliné, tout en gourmandise, mais j’ai goûté une petite cuillère et il me semblait raisonnablement léger (en texture et en sucre).

En bref, un bistro qui tient tout à fait la route. Reste des prix un peu élevés (hors menu, entrées 10 à 16, plats 21 à 29, desserts 12/13 euros). A noter qu’il y a aussi une petite offre tea time avec tartelette et cake marbré.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *