Déjeuner autour de la volaille au Coq Rico

Le Coq Rico, c’est une véritable ambassade de la bonne volaille à Paris, une adresse tenue par le chef Antoine Westermann (autrefois 3 étoiles en Alsace tout de même). Il y a lancé un Tour de France des belles volailles, chaque mois, une volaille de race ancienne est mise en avant et son producteur est même invité à rencontrer les clients au restaurant. Manque de peau, ce coup-ci le fermier Gilbert Marchant a eu des soucis de train mais nous avons quand même pu goûter son délicieux Coq Barbezieux.

On commence par les entrées classiques du coin, ambiance bistro, avec des oeufs mayo impeccables, aucune sensation de sec à l’horizon, c’est fondant, moelleux et frais.

Délicieuse terrine également, cela permet d’utiliser toutes les parties des bêtes que l’on servira un peu plus tard en plat principal. Les pickles, encore bien croquants, sont un modèle du genre, pas trop acides.

Voilà la bête, superbement moelleuse, ferme, plus ferme qu’un poulet de base, mais pas excessivement ferme sous la dent non plus (certaines volailles d’exception peuvent être très surprenantes à ce niveau là). C’est tellement juteux qu’on n’aurait pas besoin de jus, et puis c’est parfumé aussi.

Les petits légumes sont impeccables, croquants comme il faut, le gratin de macaronis me fait de l’oeil (mac & cheese, ma faiblesse). Il y a aussi des frites de bonne tenue, sans être inoubliables.

Un millefeuille au chocolat, bancal mais séduisant avec sa crème pas trop sucrée.

Mais côté dessert, on a surtout craqué pour cette grosse île flottante placée au milieu de la table, avec une crème anglaise puissamment vanillée qu’on a fini par quasiment lécher du plat avec ma voisine.

Une belle idée, pour un repas à la fois rustique et terriblement bien exécuté. La volaille du mois du Tour de France est servie midi et soir, à partager à 3 ou 4 pour 98 euros, en choisissant quelques accompagnements, c’est une bonne affaire.

En janvier, le Tour de France passe par les Landes, avec Ariane Daguin, qui élève donc cette volaille landaise et viendra le 17 janvier rencontrer les clients du Coq Rico.

98 rue Lepic, Paris 18.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *