Déjeuner chez Marcore, nouvelle table de Marc Favier

Marc Favier, on l’avait découvert dans son ancienne table délicieusement classique, Bouillon. Le revoilà chez Marcore, qu’il tient avec sa femme Aurélie, un double resto, gastro à l’étage, bistronomie au rez-de-chaussée où je me rends. J’aime bien le joli bar, les fauteuils conforts et élégants, le vert partout, le style a quelque chose de british et hors du temps qui me plaît.

On commence par un très grand moment, un des trucs qui m’ont le plus fait de bien en 2019, une revisite de la pissaladière avec une pâte à croissant, des oignons croustillants, un genre de poudre d’olive, des oignons confits. C’est délicieusement croustillant et réconfortant, bourré de sensations, diaboliquement délicieux.

Un savoureux gravlax de saumon avec pomme et livèche. J’aime sa mâche et son équilibre. Je regrette une portion que je trouve riquiqui.

La plupart des entrées la jouent vraiment classiques de bistrots revus et ce coup-ci c’est le poireau « vinaigrette » dans une version délicieuse et très engageante visuellement. J’aime beaucoup les petits « croûtons » (un biscuit à l’anguille fumée, chouette idée). En dessous ça ressemble à un beurre blanc citronné, ça marche à merveille.

Les saint-jacques, avec endives braisée, sauce crémée et gremolata à l’orange qui fait un formidable condiment. La cuisine est généreuse, plutôt riche et pourtant pas lourde du tout.

Il manque un petit quelque chose à ce fish & chips. La cuisson est belle, les chips maison chouettes, la sauce tartare délicieuse. Un bon fish & chips donc, à qui il manque une panure un peu plus croustillante (elle a le mérite d’être légère).

Deuxième coup de coeur du repas, une profiterole généreuse avec glace à la banane et sauce chocolat. La bonne idée c’est cette tuile amande au milieu, ultra-croustillante (ça fait presque un effet de nougatine), c’est tout en gourmandise et irrésistible.

Un peu moins séduit par le dessert noisette et citron, qui pêche par sa glace à la texture un peu granuleuse (le chef m’explique que c’est la pâte de noisette qui fait ça. En tout cas la glace banane du dessus était parfait, elle).

Très bon repas, plein de promesses malgré ses quelques irrégularités. Il faut compter 45 euros pour entrée, plat et dessert. Ce n’est pas rien, mais on est au-dessus du bistro de quartier en recherche et précision..

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *