Déjeuner estival à la nouvelle terrasse du Shangri-La

C’est la première fois que je mangeais du salé au palace Shangri-La, loin, loin dans l’Ouest parisien (pour le petit bobo de l’Est que je suis). Une belle opportunité donc, même si je connais bien la partie sucrée de MIchaël Bartocetti. J’avais rendez-vous sur la nouvelle terrasse de la Bauhinia, le resto le plus « casual » des lieux (à côté du gastro et du chinois très chics). Nous étions encore en mai, il faisait un peu frais, alors on a pris l’apéro en terrasse avant de finalement manger à l’intérieur.

Le chef Christophe Moret a crée une carte légère et estivale, très colorée et accessible, autour des tapas et des poke bowls. Oui oui, des poke bowls, j’en peux plus des poke bowls, en théorie, mais faits par un chef deux étoiles c’est une autre affaire ! D’autant qu’il en réalisait déjà il y a trois ans, un des précurseurs donc. On commence par ces grignotages variés, tous bien parfumés, parfois même bien relevés comme ce délicieux chili coiffé d’avocat et pop corn. Les totopos, chips maisons, sont exquises et peu grasses. Il y a aussi un gaspacho, un houmous de petits pois et menthe très bon, des petites tartines et des calamars à la thaï. C’est chouette, vivant.

Place donc aux poke bowls, avec mon préféré, celui au boeuf mariné, avec pas mal de légumes, de la cacahuète, des échalotes frites et une sauce soja tomatée à verser dessus. Encore, c’est plein de vie, très justement assaisonné, plutôt copieux.

La version Hawaii, à la dorade, avec des fruits exotiques, tout en fraicheur, très agréable aussi.

Celui que j’ai le moins apprécié, même si je l’ai trouvé splendide avec ce camaïeux de verts, je reproche aux falafels d’être un peu trop denses et secs. Le reste, tous ces légumes printaniers, la touche de sésame et un genre de houmous herbacé, est très réussi.

On termine sur cette délicieuse pavlova du pâtissier Michaël Bartocetti. C’est beaucoup plus simple que ses desserts étoilés, mais c’est très équilibré, généreux, très gourmand.

Un offre fraiche et réussie, pour l’entrée de gamme de ce palace de luxe, le déjeuner était délicieux. Les prix, 26 à 28 euros par poke bowls, 18 euros pour la pavlova, avec des tapas autour de 16/18 euros. Ce n’est pas donné, mais on est ici dans un temple du luxe.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *