Ducasse Sur Seine, diner magique sur l’eau

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de diner sur la péniche Ducasse sur Seine. Un restaurant sur l’eau ouvert par le plus célèbre des cuisiniers français, plus exactement sur une péniche à propulsion électrique, qui offre un voyage d’une douceur incroyable. Il n’y a aucun bruit, on n’est jamais chahuté par quelqu’élément extérieur, c’est un beau moment de calme. Sur réservation uniquement, on prend place et on attend le départ de la croisière qui remontera la scène vers l’Ouest. J’ai été pris par la féérie du lieu, à moins d’être complètement blasé par la beauté de Paris la nuit, c’est un moment magique.

Alors que le petit carnet de bord remis à chaque table nous renseigne sur les monuments dépassés (ou l’équipe de salle, très sympathique), le menu en quatre plats s’enchaîne à vitesse folle. On commence par ces petits palets de chair de tourteau, avec radis et pamplemousse. C’est joliment acidulé, très efficace et plaisant.

La cuisine est plutôt classique, normal pour un lieu qui doit faire des merveilles auprès de la clientèle touristique. Mais j’ai été estomaqué par ce pâte chaud de pintade et foie gras au chou. Il est moelleux, la gourmandise est décuplée par la pâte chaude et la sauce est incroyable, profonde, puissante, on sent les abats qui en émanent, c’était délicieux.

Voilà le canard, avec la sauce dolce forte (une sauce aux épices), du navet, des raisins, etc. La sauce est moins en puissance, c’est un jus plus léger, mais agréablement relevé et le plat est un succès.

Le homard fait aussi très bien le job, avec ses topinambours et sa sauce aux allures de bisque qui sent les sucs de carapace.

On termine sur le dessert classique de l’endroit, le Paris tout chocolat, qui est un accord évident entre praliné et chocolat. L’équilibre entre puissance du cacao, richesse du praliné et pointe de sel est bon. Rien de révolutionnaire, mais ça fait le job très bien.

J’ai vraiment vécu un moment exquis. Mon petit reproche c’est que tout va très vite, les plats s’enchaînent avec un rythme un peu trop soutenu, j’aurais aimé profiter un peu plus de la vue. 150 euros pour le menu en quatre temps.

Port Debilly, 75116.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *