La Mezcaleria, très chouette bar caché mexicain

Paris s’est pris d’amour pour les bars cachés, et le mythe sulfureux des speakeasy. Et si l’argument commercial est évident, il faut avouer qu’il y a quelque chose d’agréable voir d’excitant à dénicher un lieu sans façade. La Mezcaleria est le bar caché de l’hôtel 1K, situé juste en dessous de République. Pour le trouver, il faut passer par le hall, une salle de restaurant et les cuisines.

Le parcours est amusant (et il en jette si vous voulez impressionner quelqu’un) et l’on déboule sur une salle très colorée, mais aussi assez sombre, ce qui signifique que je m’autorise (pour la première fois sur ce blog il me semble) à montrer une photo de pro et pas de mes petites mains maladroites;

(celle-ci est de moi)

Si le lieu est très chouette, le second bon point vient de la carte, un véritable petit magazine nommé WTF où l’on trouve des articles sur des tatoueurs, musiciens, artistes queers, en lien avec le Mexique. Et dans les premières pages on trouve bien sûr la carte.

Première photo, à gauche, probablement mon préféré, le Queers & Ants, reconnaissable à son (délicieux) sel de fourmi qu’il faut sulfureusement lécher sur les bords du verre. Un long drink plutôt simple, avec Tequila et Noix de St Jean (qui est si je ne m’abuse un apéritif de vin rouge épicé). Les cocktails sont tous relativement peu sucrés, plutôt généreux, beaucoup ont quelques petits décors funs (guimauve, sel de fourmi, pépite de chocolat blanc qui imitent des têtes de weed, etc).

J’ai aussi beaucoup aimé le Pink Cunty (c’est tout moi) au Mezcal (duh), sherry et à la rhubarbe et le Corde à Linge, avec une palette aromatique très large, devrait plaire aux amateurs de café.

Une autre photo de presse, pour dire qu’on y grignote aussi. Nous on a mangé une quesadilla (en bas à droite), généreuse et cochonne (avec les fils de fromage et tout, #passionquesadilla) et un panier de guacamole de bonne facture.

Les cocktails sont entre 12 et 15 euros, ce qui est cher, mais finalement classique à Paris.  Il existe deux cocktails à 7 euros en édition limitée qui ont été pensés pour permettre à ceux qui ont moins de thunes de se faire plaisir et je trouve ça vraiment bien joué. Les grignotages, entre 5,5 et 9 euros, sont à des tarifs plutôt raisonnables. Dans l’ensemble, une bien belle expérience donc.

13 boulevard du Temple, Paris 3. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *