Le nouveau Brunch healthy du Plaza Athénée

Quand on vous invite à tester le nouveau brunch du Plaza Athénée ça ne se refuse pas, même si on est en pleine semaine ! Le brunch, que je pratique rarement, se termine toujours pour moi en débauche totale et pantagruélique. Ici cela se passera autrement, je m’en faisais le serment avant de m’asseoir, d’autant qu’on nous promettait un brunch « healthy ».

La formule comprend, pour 110 euros, une eau détox, une boisson chaude, des jus de fruits Nubio, les classiques pains & compagnie (mais sans gluten et avec des beurres végétaux). Tout ça en préambule avant la déferlante salée. Et pour la gourmandise pure, les viennoiseries de Guillaume Cabrol, l’excellent boulanger de l’hôtel. J’ai donc goûté ce kouglof, le meilleur de ma vie, abondamment imbibé d’un sirop léger à la fleur d’oranger, très humide, complètement addictif. Ce devrait être le petit écart du brunch Bien Être, mais soyons francs, on s’en est baffrés, impossible de résister. Les bonnes résolutions sont déjà envolées, mais le plaisir est là.

Le pire, dans tout ça, c’est que la brioche royale est aussi complètement folle.

On poursuit avec un petit atelier Healthy Bowl amusant, où on choisi parmi acaï, granola, porridge et compagnie, et un choix de fruits frais sélectionné avec l’équipe charmante du restaurant (customisation fort plaisante). Il y a aussi cette entrée, crabe royal, avocat, guacamole, passion et pomelos. Plutôt généreuse pour une entrée, très jolie et colorée, dans des associations classiques mais très efficaces avec une belle acidité.

Mon plat, une omelette blanche aux épinards, brocoli et basilic du chef Philippe Marc. La surprise est bonne, une agréable petite impression de soufflé, c’est parfumé, pas sec du tout, l’effet monochrome est joli. En autres plats, il y avait les tagliatelle de konjac, l’oeuf mollet et artichauts (goûté, très bon) et un plat du jour.

Un Rocamadour, une passion pour moi, donc difficile de passer à côté de la petite assiette de fromage qui fait partie du menu.

On termine par les douceurs d’Alexandre Dufeu, entre la fraicheur du granité et la gourmandise (raisonnablement sucrée) du chia pudding et du quinoa au lait de riz et à la fève tonka.

En bref, une belle expérience que ce brunch Bien Être. Il faudra être fort pour résister à l’abus de viennoiserie, mais je dois avouer que l’offre est complète, généreuse et les chefs se sont donnés du mal. Niveau prix, c’est très palace, bien sûr, à vous de voir si cela peut vous intéresser. Il est servi tous les samedis, le dimanche c’est l’autre brunch, que je ne connais pas, mais qui doit être un brunch plus classique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *