Le Petit Parisien, nouvelle boulangerie prometteuse

Cette petite boulangerie charmante a ouvert sur les cendres de La Jeune Rue (rue du vertbois), le projet pharaonique qui devait faire du 3e arrondissement de Paris l’Olympe du bien manger. Une boutique sans prétention, avec du pain de qualité (même si je ne parle ici que des gâteaux) et des desserts tout en simplicité qui donnent envie.

A commencer par ce petit chou Paris-Brest replet et très mignon. La pâte à choux est fraîche, le craquelin croustille plutôt, la crème n’est pas trop lourde. Un vrai bon chou.

Autre bon chou, le vanille, qui cumule crème pâtissière à la vanille et chantilly à la vanille. Ca me rappelle beaucoup le gros chou lancé de Philippe Conticini à la Pâtisserie des Rêves, probablement sa dernière grande création pour cette maison, toute simple elle aussi. Petite inquiétude par contre, je l’avais goûté quelques semaines plutôt et il était à peu près deux fois plus gros (preuve). Je ne sais plus bien hélas si le prix a baissé avec la tailler…

Un chou d’apparence plus simple, mais pas moins bon, garni de caramel. La saveur de caramel est profonde, plutôt douce, sans que le niveau de sucre ne soit trop exagéré.

On termine avec une petite tarte à l’abricot, j’aime bien ces tartes rustiques avec une bonne crème d’amande. Le fond de tarte est bien cuit, bien craquant. En somme une bonne boulangerie, avec un travail très sérieux et à prix raisonnables. A voir les photos de leurs réseaux sociaux, ils ont l’air d’avoir un peu complexifié la gamme de desserts, ce qui me donne envie de goûter les nouveautés !

17 rue du Vertbois, Paris 3.
Les pâtisseries individuelles coûtent entre 3 et 4 euros.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *