Le Petit Sommelier, vieux bistro qui en a dans le ventre

Le Petit Sommelier est un emblématique bistro du quartier Montparnasse, ça se voit à l’allure Art Déco et au décor général, à la fois dans son jus, rétro mais un brin chic. Pourtant l’endroit a été repris il y a deux ans par un sommelier (évidemment), le réputé Pierre Vila Palleja, passé des maisons prestigieuses. Depuis le lieu a volontairement le cul entre deux chaises, avec une carte très tradi et une carte plus élaborée… et une belle carte de vins pas du tout hors de prix.

Si je n’ai rien contre un bon boeuf bourguignon, on décide avec ma camarade de nous tourner vers la carte plus « gastronomique », que l’on imagine plus personnelle au chef. Au programme, des trouvailles qui n’ont pas toujours l’air très modernes, mais une vraie exécution, une belle gourmandise. Voilà l’association anguille fumée, foie gras, raifort et pomme granny. Ca ne manque pas d’assaisonnement, ça bouffe un peu le foie gras mais c’est tout de même vraiment goûteux.

Autre entrée, raviole de joue de boeuf, boudin, sauce meurette, cécina (une charcuterie) et sauce aux piquillos. Le chef veut en mettre un peu trop (le piquillos n’apporte rien et n’est pas bien hivernal), pourtant la raviole de joue de boeuf est délicieuse et suffit avec la belle sauce meurette (au vin rouge) à faire une très jolie entrée.

Pour continuer dans la générosité, on passe aux ris de veau, auquel je ne résiste jamais, ils sont impeccablement cuits et fondants. Le coup du gratin de macaronis au vieux parmesan c’est bien trop pour que je ne résiste. La petite sauce truffée est agréable.

L’autre plat, un délicieux cochon de lait bien fondant avec un genre de rösti de pommes de terres parfaitement croustillant. Les potimarrons et choux de bruxelles en pickles complètent le tout, un peu à part, mais tant pis.

On termine sur un très bon baba, généreux en chantilly, que j’arrose de rhum, impossible pour moi de résister à son extérieur légèrement croûté.

En bref, une belle découverte, franche et généreuse. Il me semble que les assiettes pourraient être légèrement épurées, mais on s’éclate et c’est ça qui compte.

37 euros entrée, plat et dessert, entrées autour de 9e50, plats de 19e50, les prix semblent justes.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *