Le Relais, table aux circuits courts

Tout près du fort sympathique Café Mirabelle, j’ai testé récemment Le Relais, un restaurant qui affiche « durable » et « circuits courts » dans ses mots d’ordres et peut même se vanter d’avoir un petit potager sur le toit. A midi, il y a un court menu, le soir c’est petites assiettes à partager, enfin faux tapas je dirais plutôt, vous verrez que cela ressemble tout à fait à des plats normaux.

Manque de pot, le resto était semble-t-il en plein chamboulement de carte et le discours sur les circuits courts était absent (habituellement, le resto indique le kilométrage de la provenance des matières premières). Tant pis, on commence par un duo houmous et caviar d’aubergine. Pas mauvais, mais pas très chic et engageant au look. Le caviar d’aubergine a un fort goût d’huile d’olive, on dirait qu’il a été « monté » longtemps avec de l’huile, ce qui le rend aussi à mon sens un peu trop lisse.

La poitrine de cochon, qui s’en sort mieux, cuit 24 heures avec un jus réduit légèrement sucré. C’est tendre, le gras est bien fondant, je me laisse facilement prendre à ce genre de plaisir.

Un chou-fleur rôti au beurre persillé, plutôt à la mode dans les tables levantines. Il est bien tendre, parfumé, agréable. C’est pas le chou-fleur de Miznon, mais c’est pas mal.

Tartare de boeuf, huitre et crème infusée au fenouil (avec de la salicorne). L’accord boeuf huitre fonctionne, les bouts sont gros (c’est un plus), la crème est un assaisonnement très sympathique.

Là c’est un peu la cata par contre. Ce qui m’était présenté comme une tarte tomates cerises, chèvre et basilic est en fait une quiche (ce qui m’aurait moins fait rêver à l’énoncé). Surtout, la pâte est crue et ça manque d’assaisonnement.

On finit sur un riz au lait aux mirabelles (certaines légèrement pochées, j’ai l’impression) qui fait fort bien l’affaire, gourmand et fruité.

Voilà pour Le Relais, je ne suis pas tombé le bon soir… Je pense quand même que côté cuisine c’est encore un peu irrégulier, mais non sans intérêt. Côté prix, porc à 13 euros, comme le tartare, demi chou-fleur à 4 euros seulement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *