L’excellente cuisine méditerranéenne de Yoni Saada chez Bagnard

Ouvert depuis quelques années, l’enseigne Bagnard restait pour moi une planque à sandwichs, pour déguster les incroyables pan bagnats de Yoni Saada (très sympathique ex-Top Chef). Des mastodontes juteux et croustillants (passés à la presse à panini il me semble et imbibés d’huile d’olive et d’eau de tomate), irrésistibles (d’ailleurs je m’en suis régalé récemment). Il y a désormais un deuxième Bagnard, dans le 3e, à 30 secondes de chez moi et j’y ai découvert une toute autre facette de l’enseigne, qui cuisine à tout va (même si les pans bagnats sont aussi présents).

Dans ce lieu très agréable et ouvert sur l’extérieur de ce coin calme du 3e, on partage volontiers tout un tas de petites choses fabuleuses. En bas à droite, un thon cru délicieusement assaisonné et relevé, à gauche un houmous aux herbes onctueux et très parfumé, en haut à droite la salade turque, composée de tomates bien confites, aillées, avec une pointe de cumin. C’est frais (malgré la dose généreuse d’huile d’olive), élégant, voyageur.

Le grand classique de la shakshouka, avec un genre de ratatouille de tomates, poivrons aux épices et coiffée d’un oeuf. Il y a aussi du boulgour et des pois chiches, c’est vraiment réconfortant.

Les briques à la goulettoise d’Annabelle (une collègue bien connue du monde de la gastronomie), version totalement surélevée des briques à l’oeuf qu’on mange partout au Maghreb. C’est croustillant, coulant à coeur, assaisonné avec du zaatar et de la harissa, franchement c’est de la bombe.

Les artichauts à la juive, un grand classique d’artichaut frit qui donne une texture crousti-moelleuse absolument épatante. Cette cuisine marche beaucoup à la façon dont elle est condimentée : olives, grenade, zaatar, c’est toujours une sacrée éclate.

On termine à Nice avec les panisses, un truc que j’adore (des frites de farine de pois chiche). ici elles sont parfaitement réalisées, avec une sauce légèrement relevée, c’est du genre addictif.

Une sacrée claque que ce deuxième Bagnard donc, l’équipe est en plus vraiment sympa, mêmes les toilettes sont jolies. Les petits trucs à partager comme le houmous, la brique et les panisses sont entre 5 et 7 euros, les assiettes plus conséquentes comme la shakshouka autour de 13 euros. Des prix pas affolants du tout (mais bon, on a envie de tout goûter).

58, rue de Saintonge, Paris 3. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *