Malro, la nouvelle planque de Denny Imbroisi

Vous connaissez sûrement Denny Imbroisi, médiatique chef italien parisien, avec son premier resto Ida, ou le deuxième Epoca. Il en a ouvert un troisième, Malro, à quelques centaines de mètres de chez moi dans le Haut Marais, avec un parti pris un peu différent. Il y a de l’Italie, pizz’ et spaghet’ en veux-tu en voilà. Mais la carte pioche aussi dans des influences de tout le pourtour méditerranéen.

A ce jeu-là, on fait un petit tour à coup d’entrées vraiment bien senties. Ma pref’, le calamar grillé avec blettes et ‘nduja (j’adore ça), très réussi. Les betteraves rôties avec féta, olives et poutargue sont réussies aussi, le tarama au gingembre et à la citronnelle, bien qu’un peu timide côté gingembre et citronnelle, s’avère savoureux également !

La partie la moins convaincante de ce déjeuner restera cette chakchouka qui n’a pas l’intensité attendue des légumes bien confits. Pas mauvais, pas mémorable.

Content, par contre, de ma pizza, aux pommes de terre au romarin et surtout au ‘NDUJA, ENCORE ! La pâte est moelleuse mais pas trop élastique, les bords sont larges mais il y a quand même de la garniture, c’est une bonne pizza.

Le poulpe du voisin était vraiment très bon, juste grillé et très tendre et les légumes délicieux, légèrement épicés (je n’ai pas su dire par quoi, quelque chose comme de l’anis étoilé peut être).

Je termine sur ce cheesecake assez réussi, à la féta (deuxième dessert à la féta que je goûte en quelques semaines !), fleur d’oranger, pistache et agrumes. Tout ça fonctionne bien, comme attendu.

Je rajoute quelques photos du lieu en dessous parce qu’il est assez impressionnant et vraiment beau, dans l’air du temps sans être trop cliché. Les entrées tournent entre 8e50 et 13e, les pizze 13 et 16, le poulpe 17. Un peu cher pour certaines entrées, pas extravagant pour le poulpe.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *