Marcelle, nouveau coffee shop malin de la rue Montmartre

En ce moment l’appellation coffee shop pousse un peu partout et je ne suis pas toujours sûr d’en comprendre le sens (d’autant que je ne bois pas de café donc ça n’est pas fait pour m’exciter les papilles). Peu importe, Marcelle vient de naître dans le quartier des Halles, un petit lieu cosy sur plusieurs étages, montés par Ophélie Barès (pâtissière, passée par la pâtisserie Michalak et par l’émission Qui sera le prochain grand pâtissier ? sur France 2) et ses collaboratrices Alexandra Delarive et Irène Cohen, qui a sa fonction à tous les moments de la journée ou presque.

Moi je m’y rend pour le déjeuner et choisis la tourte, qui prend plutôt des allures de quiche… et je me rappelle alors qu’une bonne quiche ça peut faire un excellent repas. L’endroit ne mise pas sur du salé chichiteux mais sur des classiques lumineux. La pâte est incroyable (madame n’est pas pâtissière pour rien) et la garniture fondante et croquante : cheddar, betterave et kale (je n’ai rien contre le kale, contrairement à beaucoup de mes collègues). J’engloutis le tout à grande vitesse.

Ma camarade du jour prend cette assiette légumière (c’est un gros tronçon de chou que l’on voit sur la gauche) relevée par une pointe de yuzu. Bien sûr on voit du yuzu à tous les coins de rue depuis trois ans, mais je ne suis pas lassé et je le vois toujours comme un petit ingrédient miracle.

Vu que la chef est pâtissière, je me laisse draguer par la vitrine de desserts canon. Le petit gâteau coco (un de mes parfums préférés, souvent un peu méprise en pâtisserie) est dément, le palet breton croustillant, l’insert fruits exotiques acidulé et la mousse coco incroyablement légère.

Le cake à la châtaigne (sans gluten) est un modèle du genre, j’avais rarement ressenti le parfum de la châtaigne aussi profondément marqué dans un simple cake.

On termine par mon coup de coeur régressif, une paille à la framboise qui me rappelle les goûters en sortant de l’école. C’est feuilleté à souhait et la confiture de framboise est peu sucrée (confit ou confiture ?). Quelle grande idée.

22 rue montmartre, Paris 1.
Plats autour de 15, 16 euros.
Desserts pâtissiers autour de 6 euros, cakes et viennoiseries autour de 3 euros.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *