Orient Extrême, jap’ chic du Triangle d’Or

La rue Bayard, c’était autrefois le fief d’RTL, emplacement idéal pour Orient Extrême, resto japonais chic du groupe Black Code (voir The Cod House). RTL n’est plus là, mais le resto oui et j’ai eu l’occasion d’aller m’y attabler.

Il faut d’abord un bon quart d’heure pour éplucher la carte, très longue, et comprendre à quoi on a affaire. Un mélange de japonais traditionnel et de folies occidentalisées (california fromage frais ou huile de truffe en tête) que je vais tâcher d’éviter (rendez-vous au dessert pour voir comment je m’en suis sorti). Je commence avec la spicy sea food salad, thon, saumon, crevette et poulpe avec une très chouette sauce épicée légèrement acidulée qui contient aussi du miso. J’aime bien le calibre des poissons, coupés en gros dés, le petit croustillant (du sarrasin ?), l’assaisonnement qui envoie pas mal. C’est frais et très bon.

Mais j’ai surtout eu un coup de coeur pour cet énorme pavé de black cod mariné et grillé au miso. La sauce en bas à droite ressemble à la marinade mais pousse trop loin le dosage en sucre. Alors je la laisse de côté et me délecte de la chair si délicate du poisson, de sa marinade caramélisée délicieuse. Un incroyable régal.

On termine sur un dessert du genre simplissime, le restaurant n’ayant pas concentré ses efforts sur la carte de ces derniers (on peut y commander des desserts de La Pâtisserie des Rêves, ils n’étaient pas disponibles ce jour-là). Un moelleux (oui là j’ai pas fait dans le tradi) dense, pas mauvais, une glace vanille sympathique, ce n’est pas inoubliable, mais désagréable.

De belles émotions dans cet Orient Extrême donc, même si la carte pourrait faire plus concis et oublier les quelques bizarreries fusionnantes. Quartier oblige, mon Black Cod (de dimension impressionnante) est à 35 euros, mon entrée à 17.

21, rue Bayard, Paris 8.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *