Simone Tondo aux commandes du nouveau Racines, ça vaut quoi ?

Je n’avais jamais été chez Racines, ce petit restaurant du sympathique Passage des Panoramas, exigu mais non sans charme. C’est désormais chose faite, attiré que j’étais depuis que Simone Tondo, maestro de la cuisine italienne à Paris, a repris les rênes des fourneaux sous l’impulsion du serial restaurateur David Lanher.

Une petite remarque en préambule, le restaurant est à proscrire pour les végétariens. Six entrées, trois plats, aucune option végé et seulement deux plats « mer » sur 9. Ma camarade du jour, végétarienne elle-même, a du demander mon plat, mais sans viande… Dommage.

On commence avec ce boudin bien grillé; coiffé d’un peu de chou rouge mariné. J’aurais aimé que le chou soit un peu plus vif, plus acide, mais le boudin est plutôt bon, bien poivré (cela va revenir souvent au cours du repas).

En plat, les garganelli (qui ressemblent beaucoup à des penne) avec un ragout de joue de boeuf. Je sens des câpres dans la sauce, qui apportent une jolie petite acidité et j’aime bien à nouveau le taux de poivre élevé. Mais je trouve les pâtes un peu cuites (dernièrement, comme chez Osteria Ferrara par exemple, c’était beaucoup, BEAUCOUP plus ferme) et puis la joue de boeuf presque absente. J’aurais aimé des gros morceaux charnus, là j’ai sur le palais une sensation filandreuse éparse qui me rappelle que la viande est là, mais je ne suis pas vraiment emballé.

Joli fond de tarte fin, bien créaquant et bien cuit, crème au citron très peu prise (ça coule à la découpe) qui évite le sentiment de beurre excessif ou de prise par la gélatine, petit tour de moulin à poivre (et oui, encore) qui amène un parfum assez intéressant et subtil… une tarte au citron qui se défend bien, même si je l’aime un peu plus acide.

Ce que j’ai préféré du repas finalement, c’est ce tiramisu, peu caféiné (tant mieux pour moi), très crémeux, léger, gourmand. Une belle conclusion.

Bilan assez inégal donc pour cette première venue. Je trouve aussi que c’est un peu cher pour une cuisine finalement très simple (ce qui n’a rien d’un défaut).

Entrées 12 à 18 euros, plat 22 à 28 euros, dessert 9 euros.
8 passage des Panoramas, 75002 Paris.

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *