Sunday Roast chez Pouliche

Pouliche c’était la table de la rentrée, sur toutes les lèvres à Paris, parce qu’ouverte par une certaine Amandine Chaignot, passée par tous les palaces de la capitale (et au-delà) et même un temps médiatisée comme jurée de Masterchef. La voilà de retour à Paris et chez elle avec Pouliche.

Au programme, un bistro dans l’air du temps, loin des palaces, avec une mise en avant du partage, sans portions individuelles, qui créé une ambiance fort sympathique. Le dimanche, c’est pour la famille, avec résa possible jusqu’à 15h30 le midi et déjeuner qui peut plaire à tous, ambiance sunday roast anglosaxon. On commence avec au premier plan une magnifique salade de choux de Bruxelles, moules et pignon, fraiche et vive, parfaite.

Le chèvre frais pimpé est sympathique aussi, à copieusement tartiner sur l’excellent pain (de Thierry Breton, il me semble ?)

En pièce de résistance, cochon et purée, avec un petit jus délicat, la purée est délicieuse. Bémol pour la salade, un peu trop salée pour moi.

Les carottes rôties dans leur joli plat, ça a de la gueule, l’accord avec la grenade est très chouette et le résultat est addictif.

Excellent dessert de la pâtissière Margaux Baju. Un genre de disque de dacquoise noisette démente, avec une petite compotée de poire et une glace à la courge à côté. Un accord vraiment très réussi, j’aurais aimé un peu plus de générosité, dans l’esprit partage et familial (comme pour les carottes).

Excellent déjeuner, tout est juste, pas sophistiqué du tout, simple mais bien senti, avec de petites touches plus funs et créatives. 32 euros pour le menu ça me semble par ailleurs vraiment bien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *