Un nouveau tea-time gourmand à Paris : le Westminster

Rue de la paix, au milieu d’un océan de grands hôtels et palaces, le Westminster tente de faire son trou en lançant son tout premier tea-time pâtissier, sous la direction du talentueux et sympathique chef pât’ Bryan Esposito.

Un tea-time qui mélange techniques françaises et inspirations anglo-saxonnes pour correspondre à l’atmosphère très british du Duke’s Bar, où les gâteaux se dégustent avec des cocktails (pour moi il était un peu tôt alors je n’ai pas osé, le couillon !). On commence avec cet étonnant éclair carrot-cake, garni d’une crème à la carotte. J’apprécie l’ingénieuse idée des pickles de carotte colorés sur le dessus. Oui oui, ça fonctionne très bien en dessert et ça apporte beaucoup de légèreté.

Le millefeuille banofee, crème au caramel, confit de banane, chantilly citron vert. Un millefeuille assez classique, qui impressionne par la légèreté de sa pâte feuilletée qui ne laisse aucune sensation de gras. C’est franchement bon, et plus light que prévu, alors zou, on passe au prochain.

Mon coup de coeur du tea time, hommage aux cakes aux fruits confits chéris des mamies Anglaises. Le fond de tarte est très poussé en cuisson ce qui me plaît bien, la crème d’amande est judicieusement garnie de cubes fruits confits, coiffée d’une splendide compotée d’orange amère et d’une chantilly à la cannelle. C’est très original et vraiment très, très bon. Il y a de quoi balancer les mots-clés du « parlé food » : D.E.S.S.E.R.T. S.I.G.N.A.T.U.R.E.

Le tea time est complété par des biscuits, j’ai bien aimé ce financier et son coeur de myrtille très frais et peu sucré. J’ai goûté cette nouvelle offre dès qu’elle a été mise en place, ce qui explique probablement la légère déception du cookie un poil fade et de la madeleine un brin sèche, il faudra que j’y refasse un tour : je suis sûr que cela a été réglé depuis.

13 rue de la Paix, Paris 2.
Forfait raisonnable de 15 euros gâteau + boisson.

Bonus : comme je me suis rendu sur place en période pascale, j’ai été accueilli dans le hall de l’hôtel par cette gigantesque pièce artistique de chocolat hommage à Alice au Pays des Merveilles. Fun.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *